Archives actualités

01/04/2016

La FÉDÉEH


Le mouvement des jeunes handinamiques !

La FÉDÉEH est une fédération nationale qui vise à conforter le parcours de formation et d’insertion professionnelle des jeunes handicapés.

La Fédération Etudiante pour une Dynamique Etudes et Emploi avec un Handicap (FÉDÉEH) et la Fondation Harmonie Solidarités organisent en partenariat avec la Cité des sciences et de l'industrie 2 jours de salon, de démonstrations et d'échanges dédiés aux jeunes avec une déficience sensorielle (déficience visuelle ou auditive) :

 

 les rencontres SENS LAB, 1er accélérateur de réussite des jeunes avec déficit sensoriel qui se déroulera les vendredi 17 et samedi 18 juin 2016 à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris.

 

Explications sur ce nouveau concept événementiel dédié aux jeunes avec déficit sensoriel : 


Adrien LEMERCIER, Président de la FÉDÉEH, jeune professionnel déficient visuel

Pourquoi faire un événement spécifique pour les déficients sensoriels ? 

 

Adrien LEMERCIER (AL) :  Les jeunes avec un déficit sensoriel sont parmi les étudiants qui réussissent le mieux dans la poursuite d'études mais d'après l'INSEE, ils estiment subir des injustices ou des refus de droit dans l'accès à l'emploi plus importants et récurrents que d'autres jeunes (même avec un handicap).


Nous avons donc l'ambition de : 
- briser les barrières réelles ou imaginaires auxquelles l'employeur, l'entourage d'un jeune avec une déficience et/ou le jeune lui-même sont ou s'estiment confrontés 
- être accélérateur de réussite !  
  
Pourquoi cette baseline « 1er accélérateur de réussite » ? 

 

AL : 1er car c'est la première fois qu'un événement est organisé uniquement dédié aux jeunes avec une déficience auditive et/ou visuelle.  
  
Accélérateur car sur un même lieu, durant deux jours, seront présents des acteurs (associatifs, privés et publics) qui proposent des services et/ou des produits qui facilitent l'autonomie du jeune ayant un déficit sensoriel. Une telle concentration est logiquement gage d'accélération avec un gain de temps et une meilleure connaissance des outils et services à leur disposition !  
  
Réussite car le programme que nous concoctons repose sur une approche globale de l'inclusion des déficients sensoriels à travers des conférences, sur des aspects pratiques avec quatre villages thématiques (accompagnement vers le droit et l'emploi, accessibilité de demain, aides techniques et culture/loisirs) et sur des actions d'initiation et de sensibilisation brisant les idées reçues que peuvent avoir les jeunes, leur entourage, les professionnels et/ou l'opinion publique. Objectif : démontrer qu'un jeune avec un déficit sensoriel peut être épanoui professionnellement, socialement et physiquement. Il peut réussir, tout simplement.  
  
En tant que jeune professionnel déficient visuel, que diriez-vous à un jeune déficient sensoriel en cours de scolarité ou à la recherche d'un emploi ?

 

AL : Les mentalités changent, grâce notamment au développement des aides techniques, au travail remarquable du tissu associatif et à une prise de conscience certaine des pouvoirs publics. La meilleure façon d'accélérer le changement est d'oser aller vers l'autre, montrer qu'un handicap peut être surmonté et devenir un atout. Cela n'est pas forcément facile, d'où l'intérêt des rencontres SENS LAB et de la dynamique positive que nous voulons mettre en place à la FÉDÉEH, en lien avec nos partenaires. Tous ensemble, prouvons que c'est possible ! 

 


Jean-Jacques DUBOIS, Directeur  de la Fondation Harmonie Solidarités

 

 

 

 

La FÉDÉEH et la Fondation Harmonie Solidarités collaborent ensemble depuis plusieurs mois sur différentes actions en faveur des déficients sensoriels. Pourquoi vous engagez vous plus particulièrement sur la déficience sensorielle ?

 

Jean-Jacques Dubois : Harmonie Mutuelle a créé en 2014 une fondation pour soutenir le déficit sensoriel - visuel et auditif. Valeur essentielle du modèle économique mutualiste, la solidarité forge l'identité d'Harmonie Mutuelle. C'est pourquoi elle a souhaité créer une fondation d'entreprise : la Fondation Harmonie Solidarités. Portant l'ambition de favoriser le lien social par la santé, elle déploie des actions en faveur du déficit sensoriel, visuel et auditif.

 

Avec la FÉDÉEH, nous avons construit un partenariat sur la durée qui a pour objectif de soutenir les actions menées par la FÉDÉEH. L'objectif est de concourir au rétablissement d'une égalité des chances pour les jeunes déficients sensoriels et optimiser leur insertion professionnelle, en apportant des solutions concrètes à des contraintes matérielles et humaines parfois lourdement pénalisantes. En 2016, ne pas voir ou ne pas entendre ne doit plus compromettre la vie d'un jeune homme ou d'une jeune femme à s'insérer dans la vie. Les actions réalisées ensemble, contribuent à gommer le handicap pour ces jeunes que nous accompagnerons vers l'insertion professionnelle. C'est un acte citoyen, c'est un acte militant.


Bruno MAQUART, Président d'Universcience

 

 

 

Universcience est un établissement pionnier en matière de politique d'accueil des personnes handicapés. Est-ce la raison de votre engagement proactif en faveur du lancement des rencontres SENS LAB ?

 

Bruno MAQUART : Universcience, sur ses deux sites, le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l'industrie, s'engage depuis de nombreuses années pour une accessibilité tant physique que sociale de ses lieux et de ses offres et se met à l'écoute des publics grâce à une démarche de qualité d'usage et d'accessibilité, renforcée par le pilotage de missions ministérielles dans ce champ.

 

Au sein de la Bibliothèque des sciences et de l'industrie qui offre, en libre accès, un ensemble de ressources scientifiques, in situ et en ligne, la Cité des métiers est un espace d'information et de conseils personnalisés sur la vie professionnelle. Elle est organisée en 5 pôles : trouver un emploi, organiser son parcours professionnel et de formation, se réorienter, créer son activité. C'est donc tout logiquement et forte de ces deux engagements d'accessibilité et d'accompagnement des publics dans leur orientation professionnelle que la Cité des sciences et de l'industrie s'associe avec enthousiasme à l'événement innovant des rencontres SENS LAB.


Catégorie : Archiv
Posté par : admin
La FÉDÉEH est une fédération nationale qui vise à conforter le parcours de formation et d’insertion professionnelle des jeunes handicapés.

La Fédération Etudiante pour une Dynamique Etudes et Emploi avec un Handicap (FÉDÉEH) et la Fondation Harmonie Solidarités organisent en partenariat avec la Cité des sciences et de l'industrie 2 jours de salon, de démonstrations et d'échanges dédiés aux jeunes avec une déficience sensorielle (déficience visuelle ou auditive) :

 

 les rencontres SENS LAB, 1er accélérateur de réussite des jeunes avec déficit sensoriel qui se déroulera les vendredi 17 et samedi 18 juin 2016 à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris.

 

Explications sur ce nouveau concept événementiel dédié aux jeunes avec déficit sensoriel : 


Adrien LEMERCIER, Président de la FÉDÉEH, jeune professionnel déficient visuel

Pourquoi faire un événement spécifique pour les déficients sensoriels ? 

 

Adrien LEMERCIER (AL) :  Les jeunes avec un déficit sensoriel sont parmi les étudiants qui réussissent le mieux dans la poursuite d'études mais d'après l'INSEE, ils estiment subir des injustices ou des refus de droit dans l'accès à l'emploi plus importants et récurrents que d'autres jeunes (même avec un handicap).


Nous avons donc l'ambition de :
- briser les barrières réelles ou imaginaires auxquelles l'employeur, l'entourage d'un jeune avec une déficience et/ou le jeune lui-même sont ou s'estiment confrontés
- être accélérateur de réussite ! 
 
Pourquoi cette baseline « 1er accélérateur de réussite » ? 

 

AL : 1er car c'est la première fois qu'un événement est organisé uniquement dédié aux jeunes avec une déficience auditive et/ou visuelle. 
 
Accélérateur car sur un même lieu, durant deux jours, seront présents des acteurs (associatifs, privés et publics) qui proposent des services et/ou des produits qui facilitent l'autonomie du jeune ayant un déficit sensoriel. Une telle concentration est logiquement gage d'accélération avec un gain de temps et une meilleure connaissance des outils et services à leur disposition ! 
 
Réussite car le programme que nous concoctons repose sur une approche globale de l'inclusion des déficients sensoriels à travers des conférences, sur des aspects pratiques avec quatre villages thématiques (accompagnement vers le droit et l'emploi, accessibilité de demain, aides techniques et culture/loisirs) et sur des actions d'initiation et de sensibilisation brisant les idées reçues que peuvent avoir les jeunes, leur entourage, les professionnels et/ou l'opinion publique. Objectif : démontrer qu'un jeune avec un déficit sensoriel peut être épanoui professionnellement, socialement et physiquement. Il peut réussir, tout simplement. 
 
En tant que jeune professionnel déficient visuel, que diriez-vous à un jeune déficient sensoriel en cours de scolarité ou à la recherche d'un emploi ?

 

AL : Les mentalités changent, grâce notamment au développement des aides techniques, au travail remarquable du tissu associatif et à une prise de conscience certaine des pouvoirs publics. La meilleure façon d'accélérer le changement est d'oser aller vers l'autre, montrer qu'un handicap peut être surmonté et devenir un atout. Cela n'est pas forcément facile, d'où l'intérêt des rencontres SENS LAB et de la dynamique positive que nous voulons mettre en place à la FÉDÉEH, en lien avec nos partenaires. Tous ensemble, prouvons que c'est possible ! 

 


Jean-Jacques DUBOIS, Directeur  de la Fondation Harmonie Solidarités

 

 

 

 

La FÉDÉEH et la Fondation Harmonie Solidarités collaborent ensemble depuis plusieurs mois sur différentes actions en faveur des déficients sensoriels. Pourquoi vous engagez vous plus particulièrement sur la déficience sensorielle ?

 

Jean-Jacques Dubois : Harmonie Mutuelle a créé en 2014 une fondation pour soutenir le déficit sensoriel - visuel et auditif. Valeur essentielle du modèle économique mutualiste, la solidarité forge l'identité d'Harmonie Mutuelle. C'est pourquoi elle a souhaité créer une fondation d'entreprise : la Fondation Harmonie Solidarités. Portant l'ambition de favoriser le lien social par la santé, elle déploie des actions en faveur du déficit sensoriel, visuel et auditif.

 

Avec la FÉDÉEH, nous avons construit un partenariat sur la durée qui a pour objectif de soutenir les actions menées par la FÉDÉEH. L'objectif est de concourir au rétablissement d'une égalité des chances pour les jeunes déficients sensoriels et optimiser leur insertion professionnelle, en apportant des solutions concrètes à des contraintes matérielles et humaines parfois lourdement pénalisantes. En 2016, ne pas voir ou ne pas entendre ne doit plus compromettre la vie d'un jeune homme ou d'une jeune femme à s'insérer dans la vie. Les actions réalisées ensemble, contribuent à gommer le handicap pour ces jeunes que nous accompagnerons vers l'insertion professionnelle. C'est un acte citoyen, c'est un acte militant.


Bruno MAQUART, Président d'Universcience

 

 

 

Universcience est un établissement pionnier en matière de politique d'accueil des personnes handicapés. Est-ce la raison de votre engagement proactif en faveur du lancement des rencontres SENS LAB ?

 

Bruno MAQUART : Universcience, sur ses deux sites, le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l'industrie, s'engage depuis de nombreuses années pour une accessibilité tant physique que sociale de ses lieux et de ses offres et se met à l'écoute des publics grâce à une démarche de qualité d'usage et d'accessibilité, renforcée par le pilotage de missions ministérielles dans ce champ.

 

Au sein de la Bibliothèque des sciences et de l'industrie qui offre, en libre accès, un ensemble de ressources scientifiques, in situ et en ligne, la Cité des métiers est un espace d'information et de conseils personnalisés sur la vie professionnelle. Elle est organisée en 5 pôles : trouver un emploi, organiser son parcours professionnel et de formation, se réorienter, créer son activité. C'est donc tout logiquement et forte de ces deux engagements d'accessibilité et d'accompagnement des publics dans leur orientation professionnelle que la Cité des sciences et de l'industrie s'associe avec enthousiasme à l'événement innovant des rencontres SENS LAB.