La Technicothèque

La Technicothèque

La Technicothèque

Observations:

Logo du projet technicothèque                                                                    

La Technicothèque. 

Le CENTICH est au cœur des politiques publiques Silver économie, projet de loi d’orientation et de programmation sur l’adaptation de la société au vieillissement, parcours de soin... et par l’objectif qu’il pour­suit de favoriser l’usage des aides techniques (AT) pour les personnes en situation de handicap ou âgées. Il s’inscrit pleinement dans des en­jeux que rapporte notamment le récent rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) sur «l’évaluation de la prise en charge des aides techniques pour les personnes âgées dépendantes et les per­sonnes en situation d’handicap». Il établit un constat pointant une inef­ficacité dans la gestion de la prise en charge des aides techniques pour les personnes âgées en situation de perte d’autonomie :

«Une complexité considérable dans la mise en œuvre des délais de prise en charge particulièrement longs et des inégalités de traitement marquées entre des utilisateurs ayant pourtant un besoin comparable de compensation».


Ce projet a pu être expérimenté et déployé au niveau national grâce au soutien de la Mutualité Française (FSSSAM) tant sur la phase d’ingénierie que sur le déploiement sur d’autres territoires mutualistes.

Ce projet s’inscrit aussi pleinement dans le cadre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement :

 

1.  Anticiper et prévenir : en favorisant l’accès de tous aux outils et technologies qui facilitent et sécurisent la vie des personnes âgées à leur domicile.

2.  Permettre à chaque personne âgée de choisir de rester à son domicile même si survient une perte d’autonomie : proposer davan­tage d’heures d’aide à domicile et des prestations plus diversifiées à ceux dont le plan d’aide est aujourd’hui insuffisant au regard de leurs besoins, et réduire la contribution financière des bénéficiaires (allège­ment du reste à charge).

3.  Faciliter les démarches : «Trop souvent, les personnes âgées et leurs aidants ont le sentiment de traverser un véritable parcours du combat­tant face à la complexité des dispositifs d’aide et de prise en charge. Il faut transformer ce parcours du combattant en parcours d’autonomie.